Destination Bouillante

Réserve Cousteau

La Réserve Cousteau doit sa célébrité au Commandant Cousteau qui a guidé le cinéaste Louis Malle à y tourner des images du premier film sur la vie marine “Le monde du silence”, dans les années 50.

Revenu sur le site dans les années 60, le Commandant Cousteau recommande que le site soit protégé dans une lettre au ministère. Une réserve est créée avec interdiction de pêche dans les années 70, puis elle est élargie en 2009 et mise sous la gestion du Parc National de la Guadeloupe.
Le site prend le nom “Réserve Cousteau” dès les années 80; le buste du commandant Cousteau y est coulé par 13 mètres de fond par la municipalité en 2004.

Afin de pleinement profiter des fonds marins tout les préservant, la municipalité décide d’étendre les zones de plongées dans toute la commune de Bouillante dès les années 90. Ainsi, trois épaves sont coulées, le Franjack et le Gustavia dans l’actuelle réserve et l’Augustin Fresnel dans le sud de Bouillante, au large de la section de Thomas. Puis des mouillages fixes sont installés aux Ilets Pigeon et tout le long de la côte Caraïbe de Bouillante.

Carte de la Réserve Cousteau

Carte des Ilets Pigeon

Ilets Pigeon

Les Ilets Pigeon, autrefois îlet Goyave, se situent en face de la plage de Malendure à Bouillante.

le grand îlet peut se visiter à pied mais pour s’y rendre, le seul moyen, est la location d’un kayak de mer. L’îlet possède des petites plages et sa végétation est sèche. Un chemin permet de joindre l’une et l’autre plage et de monter au point de vue face à Bouillante et la chaîne de montagne volcanique.

Les excursions en mer comme la découverte des fonds marins en bateau à fond de verre, le snorkeling et les sorties d’observation des cétacés, permettent aussi de profiter des paysages des Ilets Pigeon et de la Côte-sous-le-Vent.

Plongée dans la réserve

L’attractivité principale de la Réserve Cousteau réside dans la richesse et la facilité d’accès de ses fond marins, les récifs des îlets Pigeon et du littoral.

La plongée sous-marine et la randonnée palmée guidée y sont beaucoup pratiquée dans les normes de préservation de l’environnement nécessaire à la préservation de la vie marine. Les clubs de plongée sont nombreux sur la plage de Malendure, comme aux alentours à proposer des plongées pour les débutants, le baptême de plongée, comme des plongées plus profondes pour les niveaux avancés et confirmés.

L’avantage de la plongée à Bouillante, en Côte-sous-le-Vent de la Guadeloupe, réside dans le calme de la Mer des Caraïbes et ses eaux entre 27° et 29° celcius toute l’année. La clarté des eaux permet aussi une belle visibilité et un festival de couleurs toutes tropicales des fonds marins.

Faune sous-marine

Les récifs coralliens constituent la grande majorité des fonds marins observés en plongée sous-marine et snorkeling. Les coraux et les poissons des récifs, herbivores comme carnivores, peuplent les fonds de 2 à 40 mètres de profondeur. Dans les 10 premiers mètres de profondeur ont peut rencontrer toutes les espèces des récifs de la Caraïbe.

Parmi les poissons les plus colorés, les poissons anges, les bourses et balistes pullulent dans nos eaux. Les bancs de sergents majors, capitaine bleu (ou manioc), les poissons perroquets (ou chats) sont aussi très fréquents. Le poisson lion, magnifique rascasse dont les piquants renferment du poison, a envahit la Caraïbe depuis les années 2010.
Il y a très peu d’algues marines en Guadeloupe mais beaucoup de coraux, éponges et gorgones.

Tortues marines

Les deux espèces de tortues marines que l’on rencontre souvent dans la réserve sont les tortues vertes et les tortues imbriquées.
Les tortues vertes se nourrissent dans les herbiers et leur bec est arrondi. La plage de Malendure est un lieu privilégié en Guadeloupe pour les observer depuis la surface avec un masque entre 2 et 3 mètres de profondeurs à seulement quelques mètres de la plage.
Les tortues imbriquées se nourrissent de coraux et leur bec est crochu. On les rencontre dans les récifs.

Les tortues marines sont protégées au niveau international. Il est notamment interdit de les toucher, et fortement recommandé de ne pas les déranger en les approchant.

Les épaves sous-marines

La Réserve Cousteau accueille deux épaves sous-marines : le Franjack et le Gustavia. Ses épaves ont été volontairement coulées afin de créer du récifs artificiels et des sites de plongée.

Le Franjack repose à 20 mètres est accessible avec un premier niveau de plongée ou en sortie apnée encadrée. C’est la plus ancienne des épaves de Bouillante et accueille beaucoup de vie marine.
Le Gustavia est coulé au large des îlets Pigeon, il reste moins fréquemment plongé car sa profondeur demande un niveau confirmé.

Historique de la Réserve

Le nom de Réserve Cousteau n’est pas usurpé, c’est un surnom de la zone qui est devenu son nom. Le Commandant Cousteau a soutenu la mise en réserve du site dans un courrier officiel datant du 18 octobre 1974. Le buste a été commandé est sculpté en 1998. C’est avec l’équipe de la Calypso, dont Falco, que le buste a été coulé en 2004 à 13 mètres de fond sur le site du Jardin de Corail.
En 2009, le parc National de la Guadeloupe prend la gestion du site et l’agrandie la Réserve qu’elle place en Cœur de Parc.
En 2015, la municipalité remet la main, pendant un temps disparue, en place. La main est volée quelques jours plus tard et reste peut-être définitivement perdue.

Partager cette information :