Destination Bouillante

Visiter Bouillante

Patrimoine de Bouillante

Destination Bouillante vous présente le patrimoine matériel de Bouillante : ses monuments et bâtiments remarquables.

Autant de trace de l’histoire des débuts de la colonisation jusqu’au temps modernes et industriels.

Bourg de Bouillante

Lorsqu’il a été définitivement décidé que le centre de Bouillante serait installé du coté de Fontaine Chaude, la première mairie a été déménagée de Pigeon à l’actuel centre. Ce bâtiment, bâtisse créole en bois typique, est maintenant la Maison des Aînés à coté de l’actuelle mairie.

Le bâtiment de la mairie de Bouillante est d’architecture béton du début du XXe siècle. Cette architecture date de l’immense programme de reconstruction de la Guadeloupe après le tremblement de terre de 1928.
L’église du bourg a été reconstruite au XIXe siècle suite à un incendie. Sa charpente a la particularité d’être une charpente de bateau inversée.
Sur le parvis commun à l’église et la mairie les monuments aux morts rappellent la participation de Bouillantais aux guerres mondiales européennes dans les armées françaises (et non les coloniales).

La centrale géothermique se situe dans le centre bourg de Bouillante. Elle produit une énergie propre et renouvelable à hauteur de 10% de la consommation guadeloupéenne.

Nous proposons un tour du bourg de Bouillante au travers de la découverte des sources chaudes oubliées de Bouillante :

Dépôt : presbytère de Bouillante

Le quartier de Dépôt dans la section de Pigeon a été un centre administratif et religieux de Bouillante.
Suite au tremblement de terre de 1928, un hôtel provisoire a été installé. Il est se situe entre l’église et le presbytère.
L’église est celle de la section de Pigeon, elle remplace la chapelle construite sous la direction d’Ali Tur au XIXe siècle.

Au fond du terrain du presbytère, juste au bord de la falaise, la dalle a accueilli la guillotine de Bouillante pendant la révolution. Les corps guillotinés étaient jetés à la mer sans autre façon.

Le site est parsemé de coque de lambi, un gros coquillage, qui marquaient auparavant les tombes d’esclaves puis des pêcheurs.

Mémorial pour la liberté

Au sud de Bouillante, sur les hauteurs du quartier de Village, la place devant l’Habitation d’Huy accueille le Mémorial pour la Liberté de Bouillante.

La statut de l’esclave révolté représente l’insoumission des esclaves déportés de force depuis l’Afrique pour le travail forcé dans les plantations coloniale.

Le buste de Victor Schoelcher rappelle la lutte de républicains de la révolution pour l’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises.

Le site accueille les commémorations de l’abolition de l’esclavage en Guadeloupe.

Habitation Desmarais

L’Habitation Desmarais, sur les hauteurs de Bouillante, a laissé son nom au quartier le plus habité de Bouillante qui contient des logements, le collège Fontaine Bouillante et, plus haut, l’hôpital Selbonne.

Cette ancienne habitation faisait partie des trois plus importantes de Bouillante, avec plus de 200 esclaves. Autour de l’habitation, étaient présents le presbytère et la gendarmerie qui ont déménagé à Dépôt après le tremblement de terre de 1928. Le canal de Desmarais desservait en haut le quartier depuis les hauteurs où se trouvent toujours la prise d’eau de ville de Bouillante puis a été prolongé jusqu’à Dépôt également.

Il reste des vestiges de l’Habitation Desmarais dans la propriété des logement sociaux en face du collège.

Habitations coloniales

Habitation Thomas l’Ermitage - propriété privée
Habitation Thomas l’Ermitage - propriété privée

Quatre habitations privées peuvent être visitées officiellement lors des journées du patrimoine de France :

L’Habitation La Lise située en bord de la route nationale et qui possède de nombreuses bâtisses industrielles, ce qui est rare en Guadeloupe.

L’Habitation Muscade et l’Habitation Thomas-L’Ermitage où seules subsistent les maisons de maître, entièrement rénovées à l’identique par des propriétaires motivés.

L’Habitation Massieux et la Grange Bello sont aussi de belles maisons de maître privées converties en gîtes.

Anciennes bâtisses

Sur l’Anse Thomas, un ancienne bâtisse en pierre témoigne d’une occupation des premier colons qui construisaient en pierre volcaniques.

L’ancienne prison se situe en face de l’actuelle mairie de Bouillante. Construite également en pierre volcanique, le bâtiment fait partie des premières constructions encore debout.

Ancienne prison de Bouillante

Vestiges militaires

Beaucoup de pointes face à la mer des Caraïbes possédaient une batterie, des canons avec des poudrières, afin de garder les côtes face aux invasions régulières des Anglais.

Il reste deux pointes qui ont encore leurs canons, la Pointe Lézarde et la Pointe de l’Anse à la Barque.